Ce Que Je Voudrais


J’aimerais voir les champs couverts,
Tous blancs, brillants, moux au-dessous,
Un gris de ciel tout près de la mer,
Crachant aux ondes bleues, mes sentiments fous,
Qui frappent encore les sables sur terre;
Et chambres des cousins et cousines pudiques,
Réchauffées aux feux, odeur du bois,
Je les voudrais voir pas mal excentriques,
O! belles demoiselles vêtues en robes de soie;
Velours bleu pour la femme qui éclate de joie,
Et chaussures roses pour la fille petite,
Et pour le chef, dix gros boudins de foie,
Epices de l’Inde- tout de suite je m’invite-
Et je serai contente de vous discuter,
Car vous êtes mon cœur, O jolie chérie,
Flocons de neige blanchissant le pré,
Et le soleil tant grand que l’Australie!

Poem Rating:
Click To Rate This Poem!

Continue Rating Poems


Share This Poem